L'enjeu;

L'actuel modèle de transformation/distribution des repas hors foyer
perpétue le sourcing des matières premières
issues d'élevages & cultures intensifs



Un seul pays confectionne 1 milliard/an de repas consommés hors foyer
dont 80% des matières premières sont issues d'une production industrialisée.

Alternative aux buffets et self-services,
les Dessertes Thermiques Nomades inaugurent un modèle de mise en oeuvre de service de repas chauds plus respectueux des ressources et de l'impact systémique positif sur la filière alimentaire

L' exemple ci-dessous compare l'impact de l'outil de restauration sur le modèle de production des repas hors foyer calculé sur 100 repas par jour durant 1 an soit sur 36'000 repas
ou
18 tonnes de matières premières alimentaires transformées et distribuées

Modèle en équipements traditionnels

Modèle en Dessertes Thermiques Nomades

Impacts sur: les gaz à effet de serre

Carousel imageCarousel imageCarousel image

Circuits longs , cultures et élevages intensifs
Sols stériles,
H2O, crises sanitaires, pesticides,...), perte de diversité induite par l'industrialisation de la transformation/distribution

5,148 tonnes CO2-eq - 143 Gr CO2 eq/repas

Carousel imageCarousel imageCarousel image

Circuits courts facilités, flexibilité opérationnelle adaptée aux variations des productions locales et saisonnières, produits et recettes oubliées réinventées


259 Kg
CO2-eq - 7 Gr CO2 - eq/repas

sur la qualité sanitaire & nutritive

Carousel imageCarousel image

Une solution opérationnelle de production et service de repas chauds collectifs conformes à l'aspect socio culturel du repas, au maintien de la qualité sanitaire et de la variété nutritionnelle des aliments cultivés avec soin.

  • Préserve les nutriments et les risques d'intoxication: Chaleur amortie - Homogénéité de température (rapport volume alimentaire/chaleur produite) - Prévention des ruptures thermiques (repas livrés en liaison chaude = température tiède, développement de germes en l'espace d'1/2h)

  • Traçabilité et diversité saisonnière des circuits courts, moins de pesticides, plus de protéines végétales- chaîne de production courte, moins de risques d'erreurs.

  • Contenants blancs faciles à laver, pas d'ondes électro magnétiques, pas de plastique au micro-ondes

  • Adhésion au repas

une restauration collective réinventée, accessible à l'agriculture locale, créatrice d'emplois à valeur ajoutée
en cuisine et au service

Carousel imageCarousel imageCarousel image

Excédents de moyens, gros matériel en doublon, petit matériel (conditionnements plateaux, manutentions, logistique , baisse de rentabilité.

Retour sur investissement en collectivité : - 25%
(déficit subventionné)

Carousel imageCarousel image

Sobriété de moyens, produits bien transformés, diversité, assiette saine et attractive, rentabilité accrue, ticket-repas inchangé

Retour sur investissement en collectivité : + 3,22% (annulation du déficit)

les déchets


Buffets et selfs génèrent 50% de déchets (surplus en présentation et sur assiette)

9'000 Kg déchets coût 45'000 €/an 1,25€/repas


Qualité globale améliorée, meilleure gestion des quantités, max 20 % de déchets

2'700 Kg déchets coût 13'500 €/an 0,25€/repas

la consommation énergétique

Pléthore de logistique, temps d'utilisation prolongés, lavages, circuits longs


51'480 Kwh - 143 Kwh/repas - 0,21 €/repas

Sobriété de moyens et Efficience énergétique: Energie positive, circuits courts
pour une
qualité supérieure

2'592 Kwh - 0,07 Kwh/repas - 0,01€/repas

les emballages & conditionnements

Barquettes pour micro-ondes jetables ou autres conditionnements de plateaux-repas à laver

De la cuisine au convive, l'assiette, le moyen le plus sobre pour servir comme à la maison